chrOnOlogie vellaVe

guôg | | Jeudi, juillet 20th, 2006

ci dessous quelques repères chronologiques glanés de ci de là
(je vais m’efforcer de citer les sources, promis)
dans l’histoire du Velay, complétés … au fils de l’eau….si vous avez des dates, elles sont bienvenues dans les commentaires en bas du billet : )

si vous voyez des coquilles, merci de me les signaler

~~~ indique le caractère approximatif des dates

 

- VIème sVIIème sVIIIème sIXème s -

- Xème sXIème sXIIème sXIIIème sXIVème sXVème s

- XVIème sXVIIème sXVIIIème sXIXème sXXème s -




VIème siècle

591

Dans un texte de Grégoire de Tours, ce qui deviendra le Puy est désigné « locum quem Anicium vocitant » : endroit que l’on appelle Anicium ou Anis




VIIème siècle

680

680 ~~~ Fondation de l’abbaye du Monastier par Calmin ou Calminius, duc d’auvergne




IXème siècle

890

- Première mention de l’église Saint-Georges à  Saint-Paulien, alors Civitas Vetula, la cité vieille : « ecclesia sancti Georgii in Vetulae praestio civitatis. »






Xèmesiècle

Podium remplace définitivement Anicium pour dénommer le Puy

923

- Guillaume II le jeune duc d’aquitaine et Raoul de Bourgogne, roi de France font donation du bourg Podium (futur Le Puy) à  l’évêque Adalard, qui appartient dorénavant à  l’église.

929

929~~~935, le château de Polignac apparaît dans des sources écrites, où un acte est passé dans le « castrum quod ocatur Podianacus »

962

- construction de la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe grâce à  l’évêque du Puy-en-Velay Gothescalk




XIème siècle

1043

- Robert de Turlande fonde l’abbaye bénédictine de la Chaise-Dieu

1077

- Podium Sanctae Mariae apparaît dans un texte pour désigner Le Puy, et remplace peu à  peu Anicium (utilisé depuis plusieurs siècles)

1079

-~~ Saussac (suc près d’Yssingeaux), centre d’une importante seigneurie est donné comme « castrum sexagum » que l’on peut traduire en saxon comme « camps fortifié des saxons »

1098

- 1er aout. Adhemar de Monteil, évêque du Puy de 1077 à  1098 et légat pontifical de la première croisade, meurt à  Antioche. La ville sera conquise le 2 aout.




XIIème siècle

Fondation de l’Hotel-Dieu au Puy

1164

- le manoir de la RocheLambert existe déjà . Son fondateur : Pierre de la RocheLambert. Il fût rebâti à  la fin du XVIème S, incendié par les troupes de Merle lors des guerres de religion.

1165

- disparition du titre de conte du Velay porté par les laïques

1169

Pons de Polignac et son fils Heracle revendiquent, les armes à  la main, le droit de battre monnaie que l’évêque du Puy leur contestait. Le roi Louis le jeune dut intervenir et emmena prisonnier Pons et son fils. La lutte ne se termina qu’en 1173 par une transaction d’après laquelle l’évêque et le viconte devaient jouir des « droits de monnaie » et de la « leyde » de la ville du Puy

Â

1178

- l’évêque Pierre IV concède à  la bourgeoisie le droit de propriété

1182

- Mouvement des capuchonnés (-> 1184)

1191

- Juillet. Géraud, fils d’Odeline et du seigneur de Bouzols est tué au siège de Ptolémaïs lors de la troisième croisade. Il avait été condamné à  guerroyer 10 ans en terre sainte après avoir tué Michel de Sudre, chanoine de notre dame du puy en 1166.

1197

Bertrand d’Espaly, avant de se faire Chartreux, donne le château d’Espaly à  Bertrand de Chalencon, évêque du Puy et à  ses successeurs.




XIIIème siècle

1208

Le Poï Sancta Maria apparait dans un texte pour dénommé Le Puy

1217

- 15 février, les bourgeois et barons du Puy se révoltent contre l’évêque Robert de Mehun qui doit fuir. Il sera tué par Bertrand de Cayres le 21 décembre 1219 et inhumé dans l’église abbatiale de Doue

1218

- mars, traité de Vernon. Le puy devient commune et consulat.

1220

- Pons de Chapteuil, seigneur troubadour prend l’habit des Hospitaliers de Saint-Jean et part en terre sainte lors de la 5ème croisade. Il meurt en outre-mer vers 1227

1226

-~~ les Templiers sont établis à  Bessamorel et fonde la commanderie des chevaliers de Saint-jean-de-Jérusalem ou Ordre de Malte

1229

- le Velay est rattaché au Languedoc

1230

-~~ Début de la construction des remparts extérieurs de la ville du Puy -> 1300

1246

- Fontaine de la Bidoire (toujours en place) place du Plot, au Puy en Velay.

1254

- Saint-Louis vient au Puy et offre à  la cathédrale une « relique » : une épine de la sainte couronne (merci de noter les guillemets : )

1276

Viol de la « belle bouchère », vengeance des artisans, représailles de l’évêque. A détailler

1280

- le château d’Espaly est reconstruit par l’évêque du Puy, Guillaume de la Roue, achevé par l’évêque Jean de Bourbon. Il joua un grand rôle lors des guerres de religions au XVIème siècle. Il n’en reste aujourd’hui plus rien. Sur ses ruines fût érigé la statue Saint-Joseph ( : ( au début du XXème siècle.

1282

- Philippe-le-Hardi séjourne au Puy du 23 au 25 octobre

1285

- Novembre. Philippe le Bel est au Puy




XIVème siècle

1306

- Mort du troubadour Pierre Cardinal natif du Puy. Sa famille originaire de Cayres, était de noble condition. Elèvre de l’école saint-mayol, il quitta tôt le Velay pour suivre sa carrière de troubadour, en langue d’oc

1347

- début de la peste noire (->1350). L’auvergne perd le quart de sa population

1363

- Le routier Seguin de Badefol écume la région de Brioude.

1364

- la première maison commune (mairie) où siégeait les consuls au Puy est achetée (rue du consulat)

1380

- 13 juillet : Bertrand Du Guesclin trouve la mort au siège de Châteauneuf-de-Randon. Une parte de ses entrailles sera conservés à  l’église Saint-Laurent au Puy-en-Velay

1389

- septembre, Charles VI séjourne au château d’Espaly

1394

- 24 Mars. Charles VI est au Puy et à  Espaly




XVème siècle

1420

- 15 mai. Charles VII vient au Puy assister aux vêpres de l’ascension

1421

- juin. Le seigneur de Rochebaron aidé des Bourguignons assiègent la ville du Puy. Louis de Chalencon est fait prisonnier. Ne pouvant prendre la ville ils s’enfuient en ravageant les environs.

- 15 aout, Marc de Rochebaron et le bâtard de Mascheyrac à  la tête de 300 chevaux bourguignons prennent les château de Fay, Bouzols et Servissac. Ils en seront délogés vers la fin de l’année par les nobles et les milices vellaves qui les assiègent

1422

- octobre, Charles VII séjourne au château d’Espaly. Il y aurait appris la mort de son père et y aurait été proclamé roi

1425

- les états généraux du Languedoc se tiennent au château d’Espaly

- fondation du monastère sainte-claire au Puy (quartier du pouzarot)

1429

- les états généraux du Languedoc se tiennent au château d’Espaly

- la mère de jeanne d’arc vient au Puy à  l’occasion du second des Jubilés connus

1465

- 14 octobre : restauré par Jean de Bourbon au cours de son épiscopat, le château d’Espaly est violemment assiégé puis pris par Rauffec de Balzac, sénéchal de Beaucaire

1480

- crue exceptionnelle de la Loire (qui emporte le pont de Chamalière-sur-loire qui ne sera pas reconstruit avant 1947)




XVIème siècle

1523

- (ré)aménagements des remparts extérieurs du Puy (jusqu’en 1585)

1529

- premiers hérétiques brûlés place du Martouret au Puy

1533

- 18 juillet, François Ier reçoit les honneurs au Puy en franchissant la porte royal de Pannessac

1546

- Peste au Puy

1552

- 7 juillet : deux huguenots brûlés place du Martouret

1562

- le Chevalier des Blacons, venant du Forez, réunit 7 à  8000 hommes à  Pontempeyrat. Reçoivent 3500 écus du Puy pour se détourner, mais marchent quand même sur la ville.

- 4 aout, Guytard (ou Guittard) et Blacons (capitaine huguenots) arrivent Puy, installent 2 canons au mont Ronzon, attaquent d’assaut la muraille vers la porte d’Avignon, en vain. Mais ils se saisissent d’Espaly, de Saint-Marcel, Aiguilhe, Saint-laurent, Saint-jean, les Carmes et les faubourgs qu’ils ravagent et pillent. Ils repartent au bout de 5 jours de siège. 50 huguenots capturés lors de sorties furent exécutés place du Martouret

- aout, Blacons pille une partie de la Chaise-Dieu

1569

- 23 aout, Rochebonne reprend le monastère catholique de la Chartreuse de Bonnefoy à  Charreyre, capitaine huguenot, il n’y eut aucun prisonnier …

1570

- 12 jeunes huguenots sont pendus de nuit place du Martouret, par ordonnance de sieur de Rochebonne

1572

- Août, massacre de la Saint-Barthélémy à  Paris et dans plusieurs villes de France. Au Puy l’évêque Sennectere sauva les protestants mais exigea leur abjuration.

1573

- les religionnaires (huguenots) s’emparent des châteaux de Chapteuil, Montgiraud, Adiac, Saint-Quentin, Saint-Pal-de-Mons

1574

- 10 janvier Vidal Guyard s’empare d’Espaly avec 160 soldats, château de l’évêque aux portes de la cité.

- 20 janvier à  8 heure, Antoine de Saint-Vidal avec les milices bourgeoises, et plusieurs compagnies de volontaires entrent vicotieusement dans le bourg fortifié d’espaly, mais la forteresse lui résiste.

- 12 mars, après plusieurs assauts infructueux et coûteux en vies, rédition négociée contre 2000 écus, les huguenots quittent le château d’Espaly et procèdent à  Saint-Quentin à  un échange d’otages

- Antoine de Saint-Vidal reprend aux huguenots Saint-Quentin, Adiac, Bessamore, Chapteuil, Tence.


1577

- peste au Puy qui dura jusqu’en 1580

- Dampville, capitaine huguenot, envoi 2000 hommes environ en Velay, prennent Fay, Saint-agrêve et Saint-Pal-de-Mons. Antoine de Saint-vidal les attaque à  Rosières et les met en déroute en tuant une vingtaine de cavaliers, en perdant 3 hommes.

1580

- 26 septembre Antoine de Saint-Vidal et Chaste assiègent et reprennent Saint-Agrève après 2 jours de combat (appuyé par les sieurs de Tournon, d’Adiac). Antoine de Saint-Vidal perd un Å“il, crevé par la balle d’une arquebuse.

1581

- le vicomte de Polignac se brouille avec la ville du Puy, et harcèlent les habitants des faubourgs.

1582

- Aout, cent cinquante écus sont envoyés à  Chatillon pour qu’il dirige la marche de son armée en dehors du Velay

- 2 septembre, crue de la Borne et du Dolaison. Ce dernier atteint l’église des carmes et la porte d’Avigon, ravageant le secteur des tanneurs.

1584

Cinq portes des remparts du Puy furent équipées de pont levis : Pannessac, Avignon, Saint-Gilles, Panavayre, Vienne.

1585

- le comte de Chatillon (huguenot) échoue dans l’attaque surprise de nuit contre le « portalet » de l’enceinte urbaine du Puy. Il avait placé un pétard en fonte aux portes. Un seul homme fût pris et supplicié au Martouret.

- Saint-Vidal reprend la ville de Montfaucon

1586

- reprise de la peste au Puy

1588

- Chaste et le baron de Saint-Vidal assiègent une seconde fois Saint-Agrève (5sept->8oct). Rédition négociée de Chambaud qui se retire. Les fortifications de Saint-Agrève furent entièrement rasées.

Ils assiègent ensuite le château d’Agrain, tenu par Chambonas. Ils achetèrent le départ des protestants pour 1000 écus.

Chambonas pris ensuite le château d’Arlempdes avec 40 hommes et pillent les environs. Siège d’Arlempdes sans succès. Chambonas fût tué dans une querelle avec les siens, le château fut remis aux catholiques.

- Fondation du collège des jésuites, qui compte 500 élèves à  la fin de la première année

1589

- Le seigneur de Saint-Didier (royaliste) prend la tour de Saint-christophe et passe la garnison au fil de l’épée. Il attaque ensuite Blanzac fortifié (4 mars), massacre la garnison et martyrise la population

- 6 avril : Saint-Vidal et l’ensemble de la population urbaine prêtent serment à  la « sainte-ligue » (ne reconnaissent pas le roi Henry III). La guerre est déclarée entre royalistes et Ligueurs. De Chaste rejoint les royalistes.

- Avril : Solignac, Ceyssac, Montbonnet, Yssingeaux sont royalistes et reçoivent des garnisons

- juillet, les Politiques (royalistes) se réfuguient à  Espaly

- décembre, les ligueurs s’emparent de l’abbaye de Doue que de Chaste avait fortifiée, la ruinent. Ils reprennent la tour du pont de Brives

- Heurts entre les gens de Polignac (royalistes) et les ligueurs de la ville du Puy au pont d’Estrouillat ( Estrolhas ou Estrouilhas). Les royalistes perdent 50 hommes poursuivis et massacrés jusque sous les murs du château de Polignac.

1590

- 16 Janvier. Echec des ligueurs dans l’attaque de nuit du château de Solignac-sur-Loire, alors possession de la vicomtesse de Polignac. Le lendemain l’attaque réussit, beaucoup de royalistes périrent, le village fût pillé. Ordre fût donné d’abattre les murailles de la ville.

- 24 janvier : on se battit sur le chemin d’Espaly toute la journée avec des pertes à  peu près égales. Le lendemain on se bat dans les champs en dessous de la route.

- 26 janvier. La garnison d’Espaly passe de nuit le mont Ronzon, et tombant sur Vals, saisit tous les bestiaux qu’elle emmène à  Polignac

- 3 février, les ligueurs attaque Ceyssac de nuit, se heurtent aux murailles mais pillent les maisons du secteur

- 5 février, les ligueurs conduits par le seigneur de Pouzol sortent à  minuit et attaquent Espaly avec 2 canons. Les royalistes font une sortie vigoureuse. On se bat jusqu’au soir.

- 6 février, les royalistes veulent détruire les maisons avancées pour que les ligueurs ne s’y retranchent pas, mais sont attaqués et ont entre vingt et trente tués

- les royalistes vinrent brûler aux portes du Puy les moulins, maisons et vignes appartenant aux ligueurs

- fin avril. Les royalistes appuyés par 1200 nouvelles recrues s’emparèrent du château et de la tour de Brives, et passa la garnison au fil de l’épée. Puis prirent le château de Saint-germain défendus par trente hommes. La moitié fût tuée, l’autre mis à  rançon. Ils échouent devant le château de Bouzols mais brûles quarante maisons. Ils pillent Goudet et assiègent Saint-haon. Profitant de ce mouvement de troupe, les ligueurs reprennent la tour de Brives et le château de Chadrac.

- début mai, les ligueurs incendient les maisons du village de Polignac sous le feu de l’artillerie du château.

- 27 mai, le gouverneur Antoine-de-Saint-Vidal venant de Saint-Paulien avec trois à  quatre mille hommes sont attaqués par les royalistes dans les bois de la Denise, puis arrive au Puy. L’évêque se réfugie à  Polignac

- le lendemain il attaque et canonne Espaly, y ouvre une brèche de 100 pas. Deux assauts sanglant sont repoussés par les royalistes.

- 30 mai et 1er juin, les canons bombardent le château d’Espaly. Un traité de paix fût signé.

1591

- 25 janvier, le baron Antoine de Saint-Vidal est tué sur le pont d’Estrouillat (ou Estrolhas, sur la borne, entre le Puy et Espaly, actuellement vers la caserne Romeuf) avec son lieutenant Rochette, lors d’une rencontre avec Chaste (royaliste).

- les ligueurs obligent la veuve de Saint-vidal à  leur livrer les munitions du château de Bouzols, et font entrer dans la ville 118 charges de poudre et boulets de canon

- 10 juillet, Chambaud (chef des protestants du vivarais) arrive à Â  Polignac

- 12 juillet, attaque du château de Saint-vidal par Chambaud et Chaste (fidèles a Henry IV) durant 8 jours

- Chambaud s’établit dans les ruines d’Espaly qu’il fortifie rapidement, avec 12 compagnies. Il s’empare de Saint-marcel et du pont d’Estroulhas.

- 31 juillet. Les ligueurs reçoivent quatre cents cavaliers et un milliers d’hommes à Â  pied en renforts de Lyon, et attaquent les royalistes à Â  Saint-Marcel par le chemin de Polignac. On se bat jusqu’au soir jusqu’au sommet de la Denise. Les royalistes se replis à Â  Espaly. Journée particulièrement meurtrière. Entre Espaly et Saint-Marcel la terre est couverte de soldats morts. Le combat durent les jours suivant. Chambaud avec sa cavalerie sur les hauteurs de la Denise et de la Malouteyre tente sans succès de porter secours à Â  ses frères d’armes

- 21 aout ce qui reste des royalistes d’Espaly négocient leur rédition (manque d’eau), garde liberté et vie sauve (mais les gens du Puy en massacre une partie), et se rendent au château de Ceyssac

- 30 aout, mandatement au sire de Hautvillar de détruire les murailles de Roche en Regnier

- 24 novembre : Chambaud tente en vain une attaque sur la porte du Pourtalet au Puy.

1593

- 8 aout. Le duc de Nemours attaque le château d’Allègre qui portait le drapeau royal, et y ouvre une brèche au but de deux jours. Jacqueline d’Aumont épouse d’Yves d’Allègre négocie sa rédition. Les gens d’allègre sont expulsés sans effet ni meuble. Le duc de Neumours y établit une garnison de cavalerie, pilla Saint-paulien et Saint-geneys. Il en fut chassé vers le mois de septembre, laissant la ville dévastée.

1594

- aout : le duc de Ventadour, lieutenant-général en Languedoc pour le roi, assiège le Puy. Il loge au chateau de Mons, et ses troupes à Â  Brives, Mons et Taulhac. Les chateau de Latour et de Poinsac capitulent sans combat. Ses quatre à Â  cinq mille soldats repartent bredouilles après quelques semaines

- 16 octobre, attaque du Puy de nuit porte Saint-Gilles par Chaste et le seigneur de Chalencon (royaliste) avec 4 à Â  500 hommes d’armes. Leur plan ayant été déjoué, ils sont presque tous massacrés par les ligueurs. Le seigneur de Chabanolles un des rares épargnés fût mis à Â  rançon.

Â

1596

- 5 avril. la paix est signée et met fin à Â  33 ans de guerre




XVIIème siècle

1614

-famine

1628

- à‰pidémie de peste -> 1631

1643

- La mairie du Puy est transférée de la rue du consulat à Â  la place du Martouret où elle est aujourd’hui.

- à‰pidémies

1646

- Disette

1652

- Fondation du grand séminaire

1653

- incendie de la mairie du Puy (reconstruite en 1663)

1654

- 16 février, le cimetière du Clausel, sur la place du même nom est désaffecté et déclaré profane par ordonnance d’Henri de Maupas

1665

- Armand de Béthune, petit-neveu du ministre Sully, est à  30 ans, évêque du Puy -> 1703

1677

- sur ordre royal, les autorités religieuses et civiles du Velay, décident la création de l’hôpital général de la charité (actuellement le conseil général de haute-loire)




XVIIIème siècle

1705

- 12 mars, naissance de Noël de Jourda de Vaux (->14/09/1788) au château de Vaux, commune de Saint-julien du Pinet. Il fût maréchal de france.

1763

- Jean-claude Portal, un architecte du pays reconstruit la mairie du Puy devenue trop petite

1766

- Inauguration l’Hôtel de Ville du Puy place du Martouret

1772

- Construcion de l’actuel Pont Galard à  Brives-Charensac (terminé -> 1776) par Victor Stanislas GRANGENT

1778

- Les Carmes devienne le seul cimetière de la ville du Puy, en exécution des lettres patentes du roi.

1783

- décembre, le boulevard Gambetta et l’avenue du Puy-en-velay à  Espaly sont achevés

1790

- Création du département de la Haute-Loire

1791

- Le Puy reçoit et honore le marquis de La Fayette, ainsi qu’en 1825 et 1829

1793

- Saint-marcel fût rattaché à  Espaly pour ne former qu’une seule commune : Espaly-saint-marcel

- 6 ecclésiastiques guillotinés place du Martouret au Puy

1794

- 12 prêtres et 14 fidèles qui les avaient cachés sont exécutés pendant la grande terreur.

- 18 juin, la vierge noire du Puy est brûlée place du Martouret par les révolutionnaires

1795

- une énorme crue de la Loire emporte plusieurs arches du pont à  péage de Brives-Charensac le rendant définitivement impraticable … (2 arches complètes sont encore visibles) le pont Galard construit 13 ans plus tôt juste en aval absorbe désormais  tout le traffic




XIXème siècle

1805

- Seules 16 lampes à Â  huile éclairent quelques portions du Puy. On ne les allume que pendant les nuits sans lune

1817

- incendie de la mairie du Puy (dégâts mineurs)

1818

- ouverture du petit séminaire à Â  la Chartreuse

1822

- 4 septembre, pose de la première pierre de la préfecture du Puy (achevée en 1826)

1824

- commandé en 1821, le pont en pierre de Paradis dans le village d’Espaly est achevé. Un pont romain existait probablement jadis à Â  cet endroit.

1832

- naissance de Jules Vales (-> 1885)

1833

- Début de la construction du tribunal du Puy, achevé en 1835. Plans de Kleist.

1834

- le pont-neuf, boulevard chantemesse au Puy est construit (près de l’actuel hôpital Emile roux). Il sera rebâti dans les années 1848-1849.

1839

- 20 mai, Brives et Charensac sont réunis par ordonnance royale et forment désormais, je vous l’donne Emile : Brives-Charensac : )

- le dernier étage de la préfecture est surélevé

1843

- A la Malouteyre sur le flan de la montagne Denise, découverte d’un fronton humain : l’ »homme de la Denise »

1845

- 1er juin. Une usine à  gaz de houille est inaugurée au Garay de Saint-jean au Puy, près de l’ancienne commanderie des hospitaliers. 135 becs de gaz remplacent les anciennes lanternes à Â  huile

1846

-18 octobre, le pont Neuf construit sur la Borne 12 ans plus tôt, s’écroule.

1848

- Démolition de la tour Saint-Mayol, ancienne université, qui jouxtait la cathédrale et surplombait le cloitre.
- Construction de la route dans les gorges de la loire, entre Peyrdère et Lavoute-sur-loire

1850

- une des deux tours de la porte Pannessac est détruite pour faciliter la circulation : (

1851

- naissance de Charles Dupuy (->1923). Il fut président du conseil (chef du gouvernement)

1860

- 12 septembre. Sculptée par Jean-Marie Bonnassieux, la statue de la vierge sur le mont Corneille réalisée en fonte de fer à  partir des 213 canons de Sébastopol, est inaugurée

1861

- le musé du Puy s’installe dans le bâtiment du jardin Henry Vinay, et devient le musée Crozatier

1864

- Février, inauguration de la fontaine Crozatier sur la place du Breuil. Elle représente les quatre rivières de la région, la Loire, l’Allier, la Borne et le Dolaizon.

1865

Henry Vinay dessine et aménage au Puy, le jardin public « le fer à cheval » au sud du Breuil, jusqu’en 1876

1866

L’eau de Vourzac coule dans les éviers ponots

1868

- Inauguration du musé Crozatier au jardin Henry-vinay

1874

- la ligne de chemin de fer le Puy-en-Velay -> Saint-georges d’aurac est ouverte

1877

- la ligne de chemin de fer des gorges de la loire est ouverte

1878

- le phylloxéra arrive en Haute-Loire, et décime les vignobles

1880

- « l’ancienne comédie » salle des spectacle datant de la fin XVIIIème située près de la place du marché couvert au Puy est démolie

1883

- 6 septembre, la statue du général Lafayette est inaugurée au Puy

1884

- 16 novembre, le rocher d’Espaly sur lequel se trouvent les ruines du château Charles VII est vendu par la commune à  l’abbé Fontanille pour 10 000 francs !

1891

- Le Puy dépasse 20 000 habitants

1893

- 8 juillet : inauguration du théâtre du Puy-en-Velay sur la place du Breuil par Raymond Poincaré, alors ministre des finances.

- 24 novembre, le cimetière des Carmes au Puy est désaffecté par délibération municipale

1896

- Octobre : inauguration de la ligne de tramway au Puy, qui reliait Espaly à  Brives-charensac.

1897

- construction de la bibliothèque municipale au Puy

1899

- un nouvel abattoir est construit au Puy




XXème siècle

1904

- la ville du Puy compte 434 lanternes à  gaz à  bec papillon. 230 s’éteignent le soir, 204 brûlent toute la nuit.

1906

- Les habitants du Puy peuvent disposer de l’électricité grâce à  une centrale thermique construite faubourg Saint-jean au Puy

1908

- Découverte de 170 monnaies d’or et d’argent jugées arvernes à  Grangeneuve, commune de Laptes. Certaines sont au musée Crozatier

- un groupe de dentellières et de notables créent en société les Filatures de la Darne à  Coubon.

- le premier service de transport en commun en car est ouvert entre le Puy et le Monastier

- l’Eden, le premier cinéma ouvre au Puy

1910

- 11 avril, la statue Saint-Joseph à  Espaly-Saint-Marcel est inaugurée

1912

- la ligne de chemin de fer entre le Puy-en-velay et Langogne est mise en service

1914

- 25 août -> décembre, le 86ème régiment d’infanterie vellave est engagé dans le secteur de Baccarrat

1918

- achèvement de la basilique en béton sur le rocher d’Espaly (qui n’ajoute franchement rien à  la beauté des lieux : )

1923

- La ligne de tramway reliant Espaly à  Brives, mal entretenue et devenue vétuste est abandonnée. Son démontage commence

1925

- Début d’installation d’éclairage électrique sur la voie publique au Puy

1933

- 22 octobre, crue exceptionnelle de la Borne (3m90)

1936

- l’eau courante arrive à  Espaly

1942

- 11 novembre, occupation de la zone libre (zone sud, dont le Velay) en France par les allemands.

- 15 décembre, les troupes d’occupations arrivent au Puy, sous le commandement du « major » Julius Schmähling.

1943

- mi décembre, les allemands démontent la statue du général La Fayette au Puy, pour la faire fondre.

- nuit du 17 au 18 décembre, une dizaine d’homme échoue dans leur tentative de libérer le général.

- nuit du 22 ou 23 décembre, 70 hommes pénètrent dans le jardin Henry-vinay par le portail côté musée, et dérobent la statue du général. Elle fut enterrée la nuit même dans la bergerie de Félix Bernard, un paysan de Montagnac (10 km du puy sur la route de Langogne)

1944

- 19 aout, libération de la ville du Puy-en-Velay

1945

- 2 décembre, devant des milliers de personnes, la statue du général La Fayette est enfin remise sur son socle, au Puy

1964

- nuit du 4 au 5 juillet : incendie de la mairie du Puy

1965

- achèvement de l’église du Val vert

1971

- Construction de l’actuel lycée de Roche-Arnaud (-> 1975)

1977

- l’usine Michelin à Blavozy produit ses premiers pneus

1980

- crue exceptionnelle de la Loire qui fait 6 morts et 20 blessés

6 commentaires »

  1. Joli boulot , bravo

    Ne casse pas les Saxons de Saussac !

    Pourrais-tu demander au service des eaux d’Arsac de t’aider à  indiquer les sources !?

    Commentaire by thierry — 27 décembre 2009 @ 9:38

  2. Bonjour,
    vous donnez le dessin de Jean Burel  » pétard de Solignac », auriez-vous un scan du dessin « pétard de Châtillon » qui illustre

    1585 – le comte de Chatillon (huguenot) échoue dans l’attaque surprise de nuit contre le « portalet » de l’enceinte urbaine du Puy. Il avait placé un pétard en fonte aux portes.

    ce dessin m’interesserait beaucoup car si le dit pétard placé à la porte des Farges fit long-feu, sauvant ainsi le Puy, il semblerait que cela soit dû à une négligeance de maïeul le capitaine Antoine de St Martin sieur du Villaret en Gévaudan.
    Cordialement DR

    Commentaire by ROBERT — 15 juin 2014 @ 14:58

  3. Bonjour, je vous le fais suivre,
    Cordialement

    Commentaire by guôg — 15 juillet 2014 @ 8:37

  4. Le blog « Les Enfants de Durandus » présente un roman historique qui relate l’histoire authentique des Capuchonnés du Puy-en-Velay (romancé pour la forme mais fort bien documenté sur le fond). Et c’est apparemment la première fois que cet épisode extraordinaire est ainsi traité. Puis-je vous le recommander ? https://lesenfantsdedurandus.wordpress.com

    Commentaire by Jacques Fleur — 13 janvier 2015 @ 16:15

  5. BRAVO POUR CE TRAVAIL DE PASSION
    CONNAISSEZ VOUS L HISTOIRE DE L USINE ELECTRIQUE DE CARRY A GRAZAC?
    BIEN A VOUS

    Commentaire by DESCOLS ALAIN — 31 mars 2016 @ 20:20

  6. Bonjour et merci :) Malheureusement non, je n’ai pas beaucoup d’info sur cette usine électrique de Grazac. Désolé de ne pouvoir vous en dire plus …

    Commentaire by guôg — 31 mars 2016 @ 21:56

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

*


+ 7 = 16


Powered by WordPress | Theme by Roy Tanck





Site saoul licence IV Creative Commons

yahhhh

toc toc